Réponses aux questions de La Dépêche du 06 09 2016

 

L’Alternative pour Saint-Lys

Catherine RENAUX

Élections les 11 et 18 septembre 2016

( vote de 8H00 à 18H00)

En mai dernier, pas moins de sept élus «dissidents» du groupe majoritaire -dont le premier adjoint Serge Deuilhé- avaient démissionné du conseil municipal, après avoir refusé de voter le budget. Il en était de même pour les sept élus de l'opposition emmenés par le tandem Catherine Renaux et Patrick Lasseube, l'ancien maire de Saint-Lys. Suite à cette crise politique, le préfet décidait la tenue de nouvelles élections, les 11 et 18 septembre, afin de redonner une gouvernance cohérente à Saint-Lys, dont Jacques Tène est l'actuel maire. Le premier tour de scrutin aura donc lieu dimanche prochain, en présence de trois listes, dont les têtes ci-dessous nous exposent les enjeux principaux.

________________________________________

Trois questions aux têtes de liste

1/Quels sont vos principaux arguments de campagne en vue du premier tour de l'élection municipale de dimanche ?

2/Quel est votre point de vue sur la crise politique saint-lysienne qui a contraint le préfet à organiser ce scrutin ?

3/Quel est, ou quels sont vos adversaires, pour ce premier tour ? En cas d'élimination de votre liste dimanche, envisageriez-vous de nouer alliance avec l'une des deux listes concurrentes ?

 

Catherine Renaux, liste «L'alternative pour Saint-Lys»

 

1/ Depuis mars 2014, mon groupe vote dans l'intérêt des Saint-Lysiens. Fidèles à nos idées, nous sommes à l'écoute des habitants et des associations pour redonner du dynamisme à notre ville.

 

Nous avons repris l'analyse financière de la commune commencée en 2010. Nous saurons répondre aux nombreuses urgences que nécessite notre commune. Nous trouverons les marges de manœuvre nécessaires à ces réalisations sans augmenter les impôts communaux. L'écologie sera source d'économie. Composée de personnes stables, mon équipe a prouvé sa force de travail, sa capacité d'analyse et l'énergie nécessaire pour aller au bout des choses. L'honnêteté et la transparence sont les maîtres mots qui nous guident !

 

2/ Des dépenses excessives et inutiles, voire inefficaces, depuis 2008 ont conduit la Chambre régionale des comptes à émettre deux alertes consécutives en huit mois de temps. Ces alertes et nos remarques lors des conseils municipaux ont ouvert les yeux d'une partie de l'équipe sortante, probablement tenue à l'écart. En déconsidérant une partie de son équipe au profit d'une poignée d'élus, Mr Tène n'a pas fait preuve d'un esprit ouvert et démocratique. C'est cet ego démesuré qui a contraint ces colistiers et l'ensemble de l'opposition a provoqué cette élection.

 

3/ Notre adversaire c'est : l'ignorance, la dépense inconsidérée de l'argent des Saint-Lysiens, l'augmentation des impôts locaux. C'est la nonchalance, le manque de volonté de résoudre au plus vite les petits problèmes, la dégradation des bâtiments, des routes, des trottoirs et la méprise des citoyens en dehors des périodes électorales.

 

Aucune liste ne sera éliminée en faisant moins de 10 %. Bien sûr la «liste Tène» se trouve divisée en deux, la question étant de savoir quelle liste sera 3e et si elle se retirera en notre faveur.

 

 

Ci dessous les réponse de Catherine RENAUX aux questions de La dépêche de Toulouse

 

Publié le 06/09/2016 à 08:44

Élections municipales : Tène, Renaux et Deuilhé dans la bataille